Vos témoignages

Nous comptons sur vous !
Aidez-nous, par vos témoignages, à mesure l'ampleur de ce phénomène, et à débusquer, éventuellement, de nouveaux forfaits. 
Grâce à vous, à votre vigilance, nous pourrons informer l'ensemble des patients.

LorrN17.05.2016

Bonjour,

J'ai pu constater dans un cabinet de radiologie à Metz (Moselle-57) que les frais d'archivages étaient facturés
5 Euros (et non 3 !). Voici la note affichée dans la salle d'attente, mélangée pèle mêle à d'autres documents :

"La Caisse Nationale d'Assurance Maladie vient de décider de supprimer le remboursement de l'archivage des Images Médicales Numériques, suite à une décision du Conseil d'État. L'archivage des examens d'imagerie est une avancée majeure pour la prise en charge des patients : - les images peuvent être intégrées au Dossier Médical Personnel ou peuvent être transférées à distance (télé-imagerie, télé-expertise). - l'archivage permet de réaliser des comparaisons notamment en cancérologie. - la télétransmission des images permettra à terme d'améliorer l'organisation et l'efficience du dépistage organisé du cancer du sein. - l'archivage permet de réaliser des économies de santé en évitant des examens inutiles ou redondants. - c'est un support essentiel pour la permanence des soins. - il permet de ressortir les clichés s'ils ont été égarés ou détériorés. Ce sont donc toutes ces améliorations dans l'organisation au service du patient et de la qualité des soins qui sont aujourd'hui stoppées par cette décision. Conscients de l'importance de l'archivage de vos examens d'imagerie, les radiologues du cabinet vous proposent de réaliser ce service. Il ne pourra toutefois être prise en charge par la caisse d'assurance maladie et vous sera facturé 5 Euros. En cas de refus, veuillez le signaler au secrétariat, merci."

Au moment du règlement de la radio, les 5 Euros me sont facturés d'office. Je signale à la secrétaire mon refus de payer les frais d'archivage. Elle semblait embarrassée de devoir ré-éditer la facture. Je lui demande par curiosité depuis quelle date la Caisse Nationale d'Assurance Maladie a décidé de supprimer le remboursement de l'archivage des imageries médicales car l'écriteau en salle d'attente n'était pas daté. Elle n'a su me répondre. J'ajoute que le chiffre 5 était manuscrit, contrairement au reste de la lettre, et soigneusement recouvert de correcteur blanc.

Merci pour votre campagne d'information car je ne savais pas que ce forfait existait il y a 1 an de cela. 

GRIMOIRE05.12.2015

Lorsque je vais passer une radio dans mon petit village, le centre de radiologie me demande 3 euros pour archiver mes clichés, et même si je ne veux pas qu'il procède à cette opération, il m'est répondu, que c'est obligatoire, que la "sécu" l'impose.... Ce que je trouve de curieux, c'est que si je vais à un centre de radio 5 kilomètres plus loin, je n'entends plus parler de rien ! Ce n'est bien évidemment pas la somme qui m'interpelle (bien qu'elle soit réclamée à titre personnel et pour un an juste !) mais le principe ! Cela m'amène à me poser quelques questions : Y-a-t-il vraiment obligation ? A quand un forfait encre d'imprimerie ou lumière ou que sais -je encore !!?

Voilà, ce que je pouvais apporter au site, en espérant que des réponses seront fournies.

Michel01.11.2015

J'ai été opérée de nombreuses fois et hélas la facturation totale est exorbitante (frais divers, chambre seule prise en charge que partiellement, dépassement d'honoraires prohibitifs, TV...)
Que fait on sur ces dépassements ?
Version "médecin" : SS ne rembourse pas les vrais coûts ! Est ce la nomenclature tarifaire SS qui est à revoir ???
Le patient reste "l'otage" du problème avec des conséquences financières lourdes pour un foyer ( j'ai cotisé 39 ans ...) merci pour votre intervention

Marie-Odile F.19.10.2015

Suite à l'article dans L'EST REPUBLICAIN de ce jour, je souhaite partager mon témoignage ayant trait AUX NOUVEAUX FORFAITS réclamés par cet établissement de santé il y a quelques jours, et comme vous l'indiquez dans votre article, nous fait signer au préalable un engagement pour payer les frais dont nous n'avons pas l'indication des sommes.

Je remercie la MUTUALITE FRANCAISE LORRAINE de s'emparer de cette pratique comme vous dites "opaque". 

D'ailleurs, jusqu'où ces pratiques risquent-elles aller au fur et à mesure du temps... C'est un racket déguisé ! 

 
Priscilla, Epinal15.10.2015

J'ai passé des radios au cabinet radiologique, et à chaque fois ils nous demandent 3 euros pour les archiver, mais c'est facultatif. J'ai accepté la première fois par manque d'information, mais je n'ai pas de facture. Par la suite j'ai toujours refusé puis que je conserve mes radios chez moi.

Hubert B.06.10.2015

Le 12 août , à 13 h , je suis entré à l'hôpital Mercy pour subir, le lendemain, matin un choc electrique au coeur. Les medecins n'ont pas voulu faire cette intervention et l'ont repoussée à une date ultérieure ;  Je suis donc sorti vers 16 h.  J'ai passé les 3 heures dans une chambre avec un autre malade. sans occuper de lit.  Je viens de recevoir une facture de 7 €  pour frais de chambre particulière.  Je n'ai rien payé, mais envoyé une lettre pour expliquer que je n'étais pas d'accord.

Mutuelle Aubéane06.10.2015
Notre conseil d’administration s’est félicité de l’action de votre Union Régionale aux côtes du CISS et du journal VIVA, entreprise contre les forfaits pratiqués par les établissements hospitaliers. 
Pour information, lorsque le patient réclame le remboursement du forfait il peut l’obtenir.
Un hôpital privé n’hésite pas à afficher son « service plus » ou forfait administratif, à 10 € pour des « démarches administratives effectuées par la clinique pour le compte du patient, avec possibilité d’un paiement différé à 30 jours par carte » (!). Ce forfait est pourtant clairement interdit dans le guide ci-joint Cet établissement propose même une prestation « Thermomètre » à 4,57€ » ! Nous nous demandons si sans cette option le malade pourrait quand même prendre sa température !
Notre mutuelle dénonce depuis plusieurs années, la pratique de ces forfaits administratifs et a réclamé à bien des reprises, une action collective au niveau régional ou national et si possible aux côtés du CISS (Collectif interassociatif sur la santé) très actif et très coopérant sur le sujet, et aux côtés d’autres acteurs de défense du droit des patients.
D’autres mutuelles et d’autres acteurs, à divers lieux, ont aussi fermement réagi à ces pratiques, par des actions locales.
 
Dominique DOUINE, Directrice et Renée COQUET, Présidente AUBEANE Mutuelle de France
Fabienne, Saint-Dié (88)04.10.2015

Lorsque j'ai passé mes radios, on m'a donné un papier pour savoir si je voulais qu'ils gardent mes radios dans leurs archives. J'ai rempli le papier et, j'ai refusé de payer, mais je n'ai pas vu le tarif ...

Catherine, Vosges02.10.2015

J'ai d'abord refusé de régler l'archivage de mammographie, puis j'ai finalement accepté après la mise en garde sur la nécessité de celle-ci pour le suivi de mon dossier. J'ai payé un euro et je n'ai pas de facture.

J'ai refusé pour d'autres radios et l'on m'a répondu qu'il m'appartenait de conserver mes documents ...

Croquetine, Aube29.09.2015

Dans l'Aube, trois cliniques pratiquent la facturation d'un forfait administratif qui est passé de 6 % à 9 % . Si on en demande le remboursement on l'obtient ! Quant à la chambre particulière deux des trois cliniques viennent de passer le tarif de 77 % à 82 % ! Plus cher qu'à l'hôtel !

Bravo et merci pour votre initiative qui devrait être relayée dans toutes les régions.

Nicolaine26.09.2015

J'ai déjà refusé de payer le stockage des radios (je les conserve moi-même).

J'ai été hospitalisée pour un carcinome mammaire en service de gynécologie. On m'a dit que je devrais payer un supplément de 129 euros pour la chambre (ce qui n'aurait pas été le cas en oncologie). J'ai refusé !

Les exemples sont hélas multiples...

Mme R., 55 ans, Lunéville17.09.2015

Je suis allée récemment chez mon dermatologue parce que j’avais une petite plaie sur le devant du tibia. Cette plaie ne se refermait pas. Il m’a proposé de faire un prélèvement de tissus pour déterminer la nature du problème. J’ai réglé la consultation mais quelques jours plus tard, j’ai reçu une facture du laboratoire qui me demandait en plus des frais d’analyse, un montant de 2,70 € pour frais d’acheminement du prélèvement.

J’ai trouvé ça étonnant ! Ce n’est pas la somme qui me gêne, c’est le fait de n’avoir à aucun moment été informée. J’ai appelé le laboratoire pour dire que je ne voulais pas payer cette somme, mais ils m’ont répondu qu’à défaut, ils ne m’enverraient pas la feuille de soins et que je ne pourrais pas me faire rembourser par ma mutuelle.

M. G., 42 ans, Bar-le-Duc11.09.2015

J’ai été hospitalisé en juillet dernier dans une clinique de Nancy pour une petite intervention. Mon séjour a duré 48 heures. En entrant, j’ai rempli tout un tas de document dont certains concernaient ma prise en charge au plan médical, mais aussi d’autres qui valaient confirmation que j’avais bien compris les risques liés à cette intervention. Lors de ma sortie, la personne m’a présenté une facture des suppléments que j’avais pris, et que j’ai réglés.

Mais j’ai refusé de payer la somme de 9 € pour constitution de dossier administratif. Elle n’a pas insisté, contrairement à sa collègue dans le box à côté qui répondait à une patiente au téléphone indiquant que ce forfait était obligatoire.

Mme L., 67 ans, Epinal31.08.2015

Je souffre du dos depuis longtemps, mais les choses se sont aggravées depuis quelques mois. Mon médecin m’a donc proposé de passer des radios pour vérifier mon état. J’ai pris rendez-vous dans un cabinet de radiologie et j’ai passé l’examen. Au moment de partir, la secrétaire m’a demandé de régler un forfait de 3€ pour stockage des clichés radiographiques.

Je l’ai réglé mais à la réflexion, il y a quelque chose que je ne comprends pas. Il y a dix ans, je passais des radios, et souvent le laboratoire les gardait alors qu’elles prenaient beaucoup de place. Aujourd’hui, tout est sur informatique et on me demande de payer pour leur stockage. Ce n’est pas logique !

Témoignez
Faites-nous part de vos constats, des pratiques qui vous ont été imposées. C'est ensemble que nous pourrons avancer.
sx captcha image